La Gare de Saint-Sulpice-Laurière 
                l' alimentation en eau

Saint-Sulpice-Laurière - le dépôt

Le bon fonctionnement d'un parc de locomotives à vapeur nécessite une grande quantité d'eau disponible.

Une locomotive à vapeur peut consommer jusqu'à
1,5 tonnes de charbon au 100 km
et 15 m3 d'eau au 100 km !
le tender peut stocker jusqu'à 20 m3 d'eau

     dossier 

Saint-Sulpice-Laurière - le dépôt

En 1931 il y a 80 locomotives à vapeur attachées au dépôt de Saint-Sulpice-Laurière
où travaillent près de 300 cheminots.

Pour approvisionner 60 machines il faut 1 200 m3 d'eau disponible dans la journée,
l'eau est un problème crucial pour un dépôt !

Renforcement de l'alimentation en eau

Le 15 mai 1897 un décret d'expropriation est signé par
Félix Faure, président de la République
et par JB Billot, Ministre de la Guerre
. des parcelles situées à l'intersection des routes vicinales n° 10 (Gaudeix - La Courrière)
et n°5 (Laurière - La Courrière) sur lesquelles serait implanté un réservoir appelé par la suite "le petit bassin"
. et de 9 autres parcelles en aval (en tréfonds) destinées au passage de la conduite d'amenée d'eau à la gare.

Saint-Sulpice-Laurière - le bassin de Gaudeix

le petit bassin de Gaudeix

Ce bassin a été construit à l'emplacement d'une ancienne retenue destinée à alimenter,
à travers un un bief difficilement décelable de nos jours, un moulin-Corderie
Ce moulin était situé rive gauche du Rivalier, face au manoir de La Ribière
(le grand bassin n'existait pas encore).

Saint-Sulpice-Laurière - Le Rivalier

Un joli petit pont visible quand le barrage est vide, enjambait le ruisseau au niveau du moulin.

L'arrêté préfectoral du 04 mars 1899 stipule que les travaux doivent être réalisés sous un délai de 3 mois !

Saint-Sulpice-Laurière - le petit bassin de Gaudeix

Données techniques :
Large de 41 m (côté retenue) de forme triangulaire,
d'une longueur de 39 mètres,
il est ceinturé de 3 murs en pierres maçonnées (les pérés)
d'une hauteur de 1,40 m.

La hauteur de l'eau, déterminée par le déversoir ne devait pas dépasser 1,20 m.

Sa contenance avoisinait les 1 000 m3.

Saint-Sulpice-Laurière - le petit bassin de Gaudeix

La prise d'eau pour éviter les impuretés était faite d'un cube à deux parois en pierres sèches,
entre lesquelles s'insérait un filtre à sable.

Les pérés du déversoir étaient construits en pierres sèches.

Saint-Sulpice-Laurière - alimentation en eau de la gare

Les implantations

En réalité les travaux vont bien au-delà de la construction du "petit bassin" et concernent :
. un autre bassin de captation des eaux venant du tunnel, d'un volume de 100 m3.
. une conduite en ciment armé (diamètre 12 cm) alimentée par le bassin
. un bassin régulateur des eaux amenées par la conduite du "petit bassin"
. une conduite forcée en fonte (diamètre 15 cm) partant du bassin régulateur.

Les deux conduites viennent alimenter le château d'eau et les quatre réservoirs de la gare en
empruntant les bas-côtés de la ligne de chemin de fer Saint-Sulpice-Laurière - Montluçon.

Saint-Sulpice-Laurière - la gare, les reservoirs

Réservoirs et château d'eau

Deux réservoirs d'une capacité unitaire de 100 m3 sont implantés à l'angle des lignes
Saint-Sulpice Laurière - Montluçon et Châteauroux - Limoges.

Deux autres identiques se situent en face de la gare.

Saint-Sulpice-Laurière - la gare le château d'eau

Le château d'eau d'une capacité de 200 m3 est construit tout près de la passerelle :
encore présent aujourd'hui il domine de sa masse imposante Notre Dame de la Voie
comme si sa mission résiduelle était de la protéger.

G.Fourgeaud - dernière mise à jour de la page : 26/12/2015